Une œuvre d´art en rapport intense avec la nature, dans la BIENALSUR 2019

16/01/2019

Il est reconnu comme le premier artiste qui a envoyé un bonsaï dans l´espace. Le japonais Azuma Makoto va présenter dans la BIENALSUR 2019, le registre de ses sculptures botaniques. Une série de créations réalisées avec des fleurs et des plantes étonnamment belles, qui mettent en évidence le rapport intense avec la nature, le paysage et la biodiversité.

Dans son travail, Makoto observe le cycle vital des fleurs depuis le moment où on les plante jusqu´à la décomposition. Il reprend la tradition de l´ikebana, ce qui l´a fait pionnier de l´art floral et connu à niveau international. 

 “Les fleurs nous invitent à nous rappeler le lien que nous avons avec la vie”, dit souvent l´artiste né en 1976, qui a réalisé des installations avec des fleurs pour des vitrines de maisons de haute couture et pour des défilés de Fendi, Dior ou Hermès, parmi d´autres.

Pendant un projet mené avec une base aérospatiale de Sacramento, aux États Unis, Makoto est devenu en 2014 le premier artiste qui a envoyé un bonsaï dans l´espace et qui en a fait l registre photographique. Cela lui a permis d´obtenir des images remarquables du petit arbre, dans la stratosphère.

En 2018, l´équipe de BIENALSUR a voyagé avec l´artiste japonais aux Salinas Grandes (Jujuy) où celui-ci a installé ses sculptures avec des fleurs, dans le paysage blanc et désertique du nord argentin, en créant des images d´une étonnante beauté. Okinawa (Japon) a aussi été un lieu d´exposition pour ses œuvres, où une équipe de production de vidéo de la UNTREF (Université Nationale de Tres de Febrero), a été invitée par l´artiste pour l´enregistrement d´une desdites sculptures.

Le résultat de cette production fera partie de la biennale 2019, de juin à octobre dans le Muntref-Centro de Arte y Naturaleza, un musée consacré aux œuvres d´art liées à la nature et à l´environnement, qui fonctionne dans l´ancien zoo de la ville, le futur Écoparc.