Mystères

05/09/17

Il n´y a pas de progrès dans l´art, il n´y a qu´un développement ; les thèmes de l´art sont toujours les mêmes depuis la nuit des temps et il n´y en a que cinq ou six : la quête de Dieu, le sexe, la mort, la beauté de la nature… chaque artiste parle des mêmes sujets que les précédents, mais en utilisant les mots de son époque. Cela n´est meilleur ni pire.” Christian Boltanski.

Dans chacune de ses interventions publiques, il reprend ces sentences qui le placent dans une vaste séquence historique- artistique, presque générique, qui signifie peut-être, que l´art est un besoin humain, social, partout et toujours. Les formes adoptées par ces questions-là varient suivant les lieux et les temps. D´autre part dans le parcours de leurs vies, il y a des artistes qui comme Boltanski relèvent le défi de revisiter ces mêmes sujets en essayant des ressources différentes. Depuis les installations intimistes dans des espaces clos, absents, bien des fois abandonnés ou délabrés, peuplées par des objets de la quotidienneté, avec une matérialité très dépouillée, il passe à l´immensité de l´espace ouvert. Dans le cadre de la BIENALSUR, il a réalisé un voyage d´exploration en Patagonie où il a trouvé le site qui pouvait attraper les vents ainsi que la dimension d´infini dans l´horizon large entre le ciel, les pierres et la mer. C´est là où un squelette de baleine semblait s´offrir spontanément, comme une partie de cette expérience. L´œuvre y est née : trois grandes cornemuses en fer, installées dans ce bord de mer à Chubut, au gré des vents, ont été installées afin de produire indéfiniment leurs sons. Boltanski a créé un mythe, celui des haut- parleurs qui poussés par le vent, essayent de discuter avec les baleines autour des questions existentielles. Il laisse une trace dans le paysage. Il installe une nouvelle sonorité. Au moyen d´une vidéo, synchronisée avec le temps réel du spectateur, projetée à des centaines de kilomètres, nous pouvons découvrir cette trace. Il construit une légende, destinée à défier le temps et à donner une continuité à son travail.


Passeport:

Km: 1548

Ville : Bahía Bustamante

Argentina

Artiste:

Christian Boltanski (FRA)

Conservateur:

Diana Wechsler (ARG)

Axe curatorial:

Arte en el Espacio Urbano